Programmes

À la recherche des chantres dalmates du Moyen Âge
Théâtre musical pour six voix de femmes

Histoire d'un homme inconscient dont l’âme quitte le corps, La Vision de Tondal, fut l'un des textes visionnaires les plus populaires du XIIe siècle, qui préfigure la Divina commedia de Dante. Dans cet étrange récit, l'âme du chevalier Tondal visite un espace inconnu, guidée par son ange, se perd sur des chemins, traverse des ponts dans l’obscurité, observe et subit les tourments des âmes, invoque son ange et pleure en voulant mourir, sans pouvoir mourir…

Extrait du concert donné au Festival de Poreč en Croatie en 2005, en partenariat avec la Radio Télévision Croate.

Lorsque Tondal se sent envahi par une bonté et une lumière inconnues, il s’incline devant un trône d'or mystérieusement vide. Ce voyage initiatique au-delà de la mort n’aura duré qu’un « clin de nuit ». A regret, son « âme éclairée » rejoint son « corps sombre ». En revenant, transfiguré, il entend les voix de ceux qui l’ont veillé pendant son parcours intérieur. La Vision de Tondal, composée au XIIe siècle en latin par un moine irlandais nommé Marcus, fut transmise et traduite dans de nombreuses langues d'Europe médiévale. Deux versions croates de la Vision ont survécu. Le recueil « Vartal », dédié à une communauté bénédictine de femmes de la côte dalmate, en est une copie très fidèle.

tondal1s

Musicalement, ce projet est un travail de reconstruction : la connaissance des manuscrits grégoriens, bénéventains et glagolitiques de la Dalmatie médiévale, ainsi que l'étude du répertoire glagolitique dans la tradition orale, ont guidé les recherches dans la réalisation musicale de ce programme.

L’écoute de ces mélodies met subtilement en question nos divisions entre les musiques médiévales, traditionnelles, contemporaines. Le chant qui accompagne Tondal dans son étrange voyage est à la fois audacieux et archaïque, comme une rencontre soudaine avec nos propres ancêtres qui ont survécu à travers les siècles sans jamais nous l’avoir dit.

Programme avec sur-titrage

Voix : Marie Barenton, Laura Gordiani, Katarina Livljanić, Lucia Nigohossian, Sandrah Silvio, Sylvie Špehar Vučić / Aino Lund Lavoipierre

Mise en scène : Sanda Herzic
Conseil artistique : Yoshi Oïda