Programmes

Une version christianisée de la vie de Bouddha

Ce programme de concert est conçu autour de la légende de saint Josaphat et son maître saint Barlaam qui auraient vécu au IIIe siècle ou IVe siècle en Inde. Selon cette légende, le roi Avenier persécutait les chrétiens. Lorsque les astrologues lui prédirent que son propre fils deviendrait un jour chrétien, Avenier isola le jeune prince Josaphat de tout contact avec la souffrance humaine, la vieillesse ou la maladie. Malgré son emprisonnement, Josaphat rencontra l'ermite Barlaaam, et se convertit.

barlaam1s

L'histoire de Josaphat et Barlaam était très populaire au Moyen Âge ; elle apparaît dans diverses œuvres comme la Légende dorée. Josaphat et Barlaam ont été canonisés par les églises chrétiennes – il n'y a cependant aucune preuve de leur existence.

La transmission de cette histoire vient d’un texte sanskrit du bouddhisme au IVe siècle. La première adaptation christianisée fut l'épopée Balavariani écrite au Xe siècle en géorgien. Elle fut par la suite traduite en grec et puis en latin au 11e s. et devint très populaire en Europe de l'Ouest.

Cette popularité et cosmopolitisme, ainsi qu’une dimension universelle de cette légende ont inspiré l’ensemble Dialogos a présenter un programme dans lequel les trois interprètes (Katarina Livljanic, voix ; Norbert Rodenkirchen, flûtes ; Albrecht Maurer, vièles) suivent l’histoire de Barlaam à travers ses multiples pérégrinations. Ils interprètent des extraits de l’histoire ou des répertoires musicaux médiévaux qu’elle a influencé, entre la Grèce, les pays slaves, l’Italie méridionale, ou bien la France, en permettant au public de vivre une expérience forte où les langues et les cultures musicales médiévales se rencontrent dans une incroyable Babel sonore.

Programme avec sur-titrage

Katarina Livljanić, voix, direction
Albrecht Maurer, vièle, rebec
Norbert Rodenkirchen, flûtes, harpe

Reconstruction musicale et adaptation des textes : Katarina Livljanić
Reconstructions instrumentales : Norbert Rodenkirchen & Albrecht Maurer