Revue de presse

Des musiciens courageux (et excellents), un éditeur courageux (et magnifique) et un programme très original élaboré par Katarina Livljanic ( qui enseigne dans différentes universités de Harvard à la Sorbonne), artiste culte depuis le premier d'une longue série d'albums, Terra Adriatica (L'Empreinte digitale, il y a vingt ans) suivi, entre autres, par Abbo Abbas (Ambronnay) ou Dalmatica (Arcana), son dernier (sauf erreur de ma part). Accompagnée par les flûtes, la harpe et le rebec de l'ensemble Dialogos, Katarina Livljanic chante en italien, français, latin, croate, slavon ancien et grec quelques textes qu'elle a compilés dont le thème est la métamorphose du Bouddha : Bodhisattva devient Budasaf, puis Judasaphat/Josaphat et, guidé par l'ermite Barlaam, il devient, avec son guide, un saint chrétien (jusqu'à la fin du XIXe siècle). Dans ce voyage vers un monde invisible, le spectacle de Livljanic (spécialiste de la musique médiévale qui pratique également les répertoires contemporains en collaboration avec l'ensemble Variances de Thierry Pecou) se distingue par son étonnante expressivité, sa théâtralité "callassienne" et ses infinies variations de nuances de mots à chants qui reflètent ou soulignent la diversité des textes dans chaque langue. La musicologue a judicieusement reconstitué la musique à partir de formules mélodiques et de "modes d'interprétation" correspondant à chaque texte et à chaque langue. Je ne peux pas dire si ces musiques sont (exactement ? plus ou moins ?) celles qui ont été entendues à l'époque, mais je crois que leur pouvoir de fascination reste aussi valable. "La musique ancienne n'est jamais devenue ancienne, mais nous l'avons oubliée", dit Dialogos. La brochure propose un code pour le téléchargement gratuit du livre numérique La légende de Barlaam et Josaphat de Katarina Livljanic.

Scherzo – Pierre Elie Mamou – 17 / 12 / 2019

(…) la musicienne, excellente interprète d'un récit accompagné d'instruments qui capte et demande la pleine attention de l'auditeur. En bref, un disque comme ceux qu’on faisait autrefois, dont l'intention est de créer et de faire connaitre, plutôt que juste nous divertir.

Amadeus: Barlaam 5 stelle di Massimo Rolando Zegna (Italie)

Vous n'avez pas besoin d'être un érudit en musique ou en linguistique ou de partager mon intérêt étrange d’agnostique anglo-catholique pour les religions indiennes, pour profiter pleinement de ce CD. L'enregistrement intéressera les chercheurs ; il devrait être dans toutes les bibliothèques universitaires, mais j'espère qu'il attirera un public plus large, avec les trois interprètes, notamment Katarina Livljanić, qui rendent la musique aussi diverse que possible. Tout est livré d’une façon essentiellement déclamatoire, mais le chant, toujours très souverain, est souvent dramatique et passionné. Dans le livret, il est décrit avec justesse comme « un large éventail de nuances allant de la parole au chant ». J'ai beaucoup appris de cet enregistrement (…). Plus précisément, j’ai trouvé tout cela tellement fascinant que j’ai tout réécouté immédiatement. Même si vous ne suivez pas les textes en détail et que vous vous laissez emporter, comme j’avoue l’avoir fait de temps en temps, la musique est toujours enchanteresse et souvent sublime.

Music web international, Brian Wilson

(…) Ce projet est une expérience unique. Un livre électronique multimédia, en français et en anglais, est inclus sur ce CD. (…) Un CD exceptionnel et très original. Vivement recommandé.

Stretto, Michel Dutrieue

(…) La performance vocale et déclamatoire poignante de Katarina Livljanic et l'accompagnement magistral d'Albrecht Maurer et de Norbert Rodenkirchen créent une atmosphère très intense qui captive l'auditeur. En plus de la musique, un livre multimédia fascinant – en français et en anglais – est également disponible au téléchargement (…).

Toccata, Wolfgang Reihing (Allemagne)

(…) Le chant magistral et le style narratif de [Katarina] Livljanic porte le CD (…). Un grand projet dans lequel recherche historique et créativité artistique se rencontrent avec finesse.

Luister (Pays Bas) – Paul Janssen

An atmosphere of increasing intensity, like the pulsation of a shamanic drum, allowed the audience to experience a concert in which languages ​​and different musical cultures form an incredible soundscape [...]. The concert aroused the interest of the public who filled the Romanesque abbey of San Basilide.

Gazzetta di Parma

Weltmusikalisches Euroclassic-Konzert im Hornbacher Fabianstift

Dialogos combines knowledge based on musicological research with elements of theatricality and musical expression. [...] Katarina Livljanic's full voice and the subtitles in German evoke the traditional representation of an opera. [...] The dialogue also unfolds in an original way: different passages of the legend are presented in six languages by Katarina Livljanic. A dialogue between different languages and cultures takes place, but also between religions, medieval and modern musical cultures. The audience applauded a long time after the end of the concert.

Merkur, de Katja May, 21. 09. 2015

Telling this story in a concert was not easy. Instead of a traditional approach, Dialogos has chosen a new and very interesting presentation. The audience experienced a story created as a mosaic from various sources and pieces. But the real impact of the evening was not so much in the complexity of texts but rather in haunting and meditative music. The reconstruction of music and instrumentation from the ancient sources was a major creative project. A project that Dialogos has accomplished in an excellent way. Katarina Livljanic's voice was ideal. With great emotion, she performed the stories: by the power of her singing, we could already guess the contents of mysterious texts. [...] A long applause for this excellent interpretation and a fascinating lesson on medieval legends.

Rheinpfalz, de Stephan Folz